HOME ACTIVITES PARTENAIRES CONTACT
   
Comité d'organisation
Renseignements
Liens

  


LES PARTENAIRES



LE CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION EUROPEENNECIFE
Fondé en 1954, le CIFE (Centre international de formation européenne) est une association internationale privée qui englobe plusieurs programmes d'études européennes, ainsi que des colloques, des séminaires et des publications.

Les activités du CIFE comprennent l'étude, l'enseignement, la formation et la recherche sur les problèmes de l'unification européenne et mondiale, le fédéralisme, le régionalisme et les transformations des structures de la société contemporaine, selon une prospective fédéraliste.
Le CIFE bénéficie du soutien de l'Union européenne, de plusieurs organisations internationales, de gouvernements nationaux, de collectivités locales, ainsi que de fondations privées et d'entreprises.



L’INSTITUT EUROPÉEN·EUROPEAN INSTITUTE
(anciennement I.E.H.E.I.IE·EI)
a été créé en 1964 à l’initiative du Centre International de Formation Européenne avec le soutien de la Ville de Nice et de La Commission des Communautés européennes. C’est une institution d’enseignement supérieur spécialisée dans l’étude des relations internationales et de la construction européenne. Ses programmes sont définis par un conseil scientifique composé de personnalités internationales, d’universitaires et d’experts des pays européens et des administrations nationales et internationales.

Ses activités comprennent principalement :

  • Un programme de troisième cycle orienté vers l’étude de l’évolution actuelle de la société internationale et du modèle d’intégration que représente le processus d’unification de l’Europe. Ce Diplôme des Hautes Etudes Européennes et Internationales est réalisé en coopération étroite avec l’Institut de la Politique Européenne de Berlin, l’Université de Rostock et l’Université La Sapienza de Rome. Il se déroule pour partie à Nice et pour partie auprès des institutions partenaires. Il a accueilli à ce jour plusieurs milliers d’étudiants et de chercheurs originaires de près d’une centaine de pays.
Depuis plus de 10 ans maintenant, l’ensemble des activités de l’IE.EI a été ouvert aux pays de l’Est de l’Europe afin de contribuer à la formation de leurs élites en vue de l’ouverture démocratique et de la réinsertion dans le système européen et international. CONTACT :
IE·EI – 81, rue de France – F - 06000 - NICE
Tél. 00.33.(0)4 93 97 93 70 - Fax. 00 33 (0)4 93 97 93 71 - E.mail : ie-ei@cife.eu 




LE CENTRE DE RECHERCHES ENTREPRISES ET SOCIETES DE GENEVE

Le CRES est une fondation de droit suisse dont le siège est à Genève. Il a pour principal objectif d’étudier l’environnement économique, politique, religieux et social des pays où les entreprises sont susceptibles de s’implanter. Sa vocation est l’analyse concrète des mutations en cours au moment où de profonds bouleversements géopolitiques se déroulent d’un bout à l’autre de la planète.

Réunissant régulièrement les meilleurs spécialistes, le CRES constitue un forum permanent de rencontres entre experts et décideurs venus d’horizons géographiques et socioprofessionnels différents. Banque d’information efficace, le CRES est, de surcroît, au centre d’un réseau d’échanges et de dialogues.

Les perspectives :
Le CRES favorise les contacts entre entreprises et responsables des secteurs économiques de pays variés. Outre les échanges d’informations, l’action du CRES vise à des prolongements concrets et à l’établissement d’une coopération durable entre les partenaires. Les rencontres que le CRES organise périodiquement sur des thèmes donnés conservent la discrétion indispensable à un travail efficace.

Le CRES est ouvert aux entreprises qui souhaitent une meilleure information sur les perspectives à long terme.

Les réalisations :
Le CRES a organisé des séminaires sur les thèmes suivants :
  • L’environnement socio-politique des entreprises dans les pays de l’Est.
  • Le modèle chinois.
  • Russie, retour d’empire.
  • Asie centrale.
  • La Chine entre deux siècles.
  • Les chances de l’Afrique, en collaboration avec Espace-Afrique.
  • Nouvelle Russie, 5 ans de réformes.
Les publications :
Le CRES a éprouvé la nécessité de se doter d’une revue trimestrielle dont la vocation est de servir de point de rencontre à des sphères qui s’ignorent : celle de l’entreprise, celle de l’université et celle du journalisme. Celle des hommes de terrain et celle des analystes. Nouveaux Mondes, reflet et synthèse de ces rencontres, a consacré les numéros déjà parus à la Russie, la Chine, l’Asie centrale, l’Afrique.

Le CRES édite également Lettre de Russie, lettre mensuelle d’information sur la Russie, la CEI et les autres pays de « l’étranger proche ». Lettre de Russie propose un rappel des événements du mois précédent, une revue de presse russe, des éditoriaux, les portraits de ceux qui font l’actualité et des notes de lecture.

Le CRES, en collaboration avec l’Association pour la Coopération Internationale à Moscou, a publié les ouvrages suivants : Le pétrole et le gaz russes, 1995.

Moscou, capitale des réformes russes, 1996. CRES :
Chemin du Petit-Saconnex 28,
Case Postale 273 – CH 1211 GENEVE 19
Tél. (41-22) 733 70 00 Fax. (41-22) 733 73 64
E-mail : gantes@cres.ch - http://www.cres.ch/

  

L’ACADEMIE DES SCIENCES DE RUSSIERussian Academy of Sciences

The Russian Academy of Sciences (RAS) created as a major center of the fundamental research is the all-Russia self-governed body. Its status that has emerged throughout the history of the organization of the scientific studies and their goals determine the Academy's role and place.

The Academy of Sciences is a community of prominent scientists - its members and corresponding members, other scholars and specialists working in the Academy's organizations, thus being the leading center of fundamental research in the field of natural and social sciences in the Russian Federation. The Academy's structure incorporates a wide network of the research institutes and laboratories involved in the studies in the basic fields of modern science. It employs the best scientific forces of the country including the world renown scientists and talented youth.

In its activity the Russian Academy of Sciences is following the Federal Law and the Status adopted by the RAS general assembly without interference of any state or other structures. The Academy is free to exercise control over the activity of the institutes, laboratories and other bodies in the field of fundamental research and training of specialists.

The primary objectives of the Russian Academy of Sciences are:

* fundamental research in the field of natural and social sciences, engineering and humanities that facilitates the economical, social and spiritual development of the society ;
* all possible assistance to the development of science in Russia ;
* investigations aimed at preservation and development of the national cultures ;
* realization of national and regional applied science programs ;
* integration of the academic, university and industrial science of Russia to promote the all-round development and efficient interaction between science, education and culture, and to pursue a unified scientific and technical policy in the country ;
* participation in elaborating state decisions on the problems of the scientific and technical progress, development and examination of vital projects, programs of the economical and social development of the entire Russia and of its republics, administrative territories and regions, the programs of the environmental improvement ;
* strengthening and development of the science-intensive branches of the national economy ;
* providing possibilities for all Russian scientists to reveal their creative potential on the basis of contest and competition ;
* selection and support of gifted researchers, advancing young scientists ;
* enhancing the prestige of knowledge and science, the status and social protection of scientists.

The Russian Academy of Sciences coordinates and supervises the fundamental research on the major problems of natural and social sciences, technology and humanities carried out by the scientific establishments and higher education schools of Russia financed from the state budget.